Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

L. Linkevičius : nous devons chercher les moyens de ramener aux négociations de paix les parties du conflit au Moyen-Orient

Créé 2020.05.18 / Mis à jour: 2020.05.18 14:17
Le 15 mai, en visite à Riga, le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevičius a participé en visioconférence avec les chefs de la diplomatie des deux autres pays baltes au Conseil des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne. L’impact de la pandémie de COVID-19 dans les pays du Proche-Orient et du voisinage méridional de l’UE, le processus de paix au Proche-Orient et d’autres questions d’actualité de la politique étrangère ont été abordés.

Concernant les partenariats de l’UE au nom des trois pays baltes, le ministre a souligné l’importance du partenariat oriental ainsi que la nécessité d’exprimer lors du Sommet un soutien clair aux partenaires orientaux et adopter la déclaration correspondante.

Les ministres des Affaires étrangères des États membres de l’UE ont porté une grande attention aux perspectives de coopération entre l’UE et le nouveau gouvernement d’Israël, dont la prestation de serment est prévue le 17 mai, et ils ont discuté du processus de paix au Proche-Orient ainsi que des intentions du nouveau gouvernement israélien d’affirmer la souveraineté d’Israël sur des parties de la Cisjordanie et à Jérusalem-Est.

« L’UE doit conserver des liens étroits avec le nouveau gouvernement israélien, notamment dans les domaines d’intérêt mutuel. Nous devons ensemble maintenir le dialogue avec les partenaires les plus importants du processus de paix au Proche-Orient : les États-Unis et les pays de la région, en particulier l’Égypte, la Jordanie et l’Arabie Saoudite, et rechercher plus activement des moyens pour ramener, en appliquant des mesures de confiance mutuelle, aux négociations de paix les parties du conflit au Proche-Orient », a déclaré le ministre L. Linkevičius.

L’UE accorde une aide aux pays du voisinage méridional de l’UE et de la région du Proche-Orient, victimes de la pandémie du COVID-19, qui, avant même la pandémie, étaient confrontés à des difficultés économiques et une situation politique instable à cause des conflits, et qui se trouvent actuellement dans une situation très compliquée en raison de dépenses imprévues pour lutter contre la propagation du COVID-19.

« La Lituanie est solidaire de l’UE et de la communauté internationale et elle apporte une aide pour minimiser les conséquences dommageables de la pandémie dans les pays qui souffrent le plus au voisinage de l’UE. Les conséquences politiques de la pandémie peuvent être particulièrement douloureuses, notamment dans les pays où, en raison des conflits en cours, la situation sécuritaire est instable et la situation humanitaire critique », a déclaré le ministre L. Linkevičius.

La Lituanie a contribué aux efforts de l’ONU et alloué 50 000 euros d’aide humanitaire aux réfugiés palestiniens pour lutter contre le COVID.

Recevoir la lettre d’information