Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

L. Linkevičius : l’UE doit unir ses efforts pour régler la question du rapatriement des citoyens européens depuis les pays tiers

Créé 2020.03.23 / Mis à jour: 2020.04.02 12:03

Le 23 mars, le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevičius a participé en visioconférence au conseil informel des affaires étrangères de l’Union européenne (UE), dont le principal sujet a été la réponse et les actions des pays membres de l’UE dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Les ministres ont surtout porté leur attention sur la question de l’assistance aux citoyens européens qui ne peuvent pas rentrer des pays tiers, et ils ont discuté de la nécessité de renforcer la coopération dans la lutte contre la pandémie du COVID-19.

« Aujourd’hui, le plus important est d’assurer un retour sécurisé de nos citoyens chez eux. Nous devons regrouper nos efforts et nous aider mutuellement à rapatrier les citoyens des pays membres de l’UE des pays tiers, en particulier de là où nous n’avons pas de représentation diplomatique. Nous devons pleinement exploiter tous les instruments disponibles de l’UE. Il est aussi important d’accorder un transit humanitaire via son territoire aux citoyens des autres pays membres de l’UE qui rentrent dans leur pays », a dit le ministre. Selon le ministre, la coordination d’un approvisionnement ininterrompu en médicaments et équipements médicaux ainsi que la possibilité d’achats communs sont indispensables.

Le ministre L. Linkevičius a exprimé sa solidarité envers l’Italie et les autres pays de l’UE les plus touchés par la pandémie, et il a souligné l’importance de l’implication active du Service européen pour l’action extérieure (SEAE) et de la Commission européenne pour apporter une assistance consulaire aux citoyens des pays membres de l’UE qui ne peuvent pas rentrer des pays tiers.

Les ministres des affaires étrangères des pays de l’UE ont aussi abordé les nombreuses fake news sur la propagation du virus, lorsque le but de certains médias est de discréditer la réponse des pays occidentaux, diffuser la discorde dans les sociétés et encourager l’opposition des pays.

« Les fake news doivent être analysées, évaluées et les mesures nécessaires doivent être prises pour les arrêter. Une communication claire et active avec les citoyens européens sur les actions des pays membres et de l’UE est particulièrement importante », a déclaré le ministre L. Linkevičius.

Lors de la visioconférence, les ministres ont également abordé l’actualité de la politique étrangère : la situation en Syrie, Turquie et Libye.

Recevoir la lettre d’information