Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

L. Linkevičius :la politique du partenariat oriental doit rester ambitieuse

Créé 2020.04.23 / Mis à jour: 2020.04.23 12:28

Le 22 avril, le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevičius a participé en visioconférence à une réunion informelle des ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) qui a surtout portée son attention sur l’Ukraine et la région du partenariat oriental ainsi que l’examen de la situation en Libye.

Les chefs de la diplomatie des États membres de l’UE ont abordé l’impact géopolitique du COVID-19 sur la région du partenariat oriental de l’UE, les conséquences à court et moyen terme sur les pays de cette région et l’aide l’accorde par l’UE.

« Le partenariat oriental doit rester une orientation stratégique de la politique de l’UE. Son agenda doit rester ambitieux, il est nécessaire de donner une motivation sur le long terme aux partenaires orientaux, renforcer l’orientation européenne qu’ils ont choisie et accorder une aide européenne pour atteindre ces objectifs », a dit le ministre L. Linkevičius lors de la réunion.

Le commissaire européen à commissaire au voisinage et à l’élargissement Olivér Várhelyi a informé sur une aide macro-financière supplémentaire aux pays du voisinage et de l’élargissement dans la lutte contre la pandémie. Une aide de 150 millions d’euros est allouée à la Géorgie, 100 millions à la Moldavie et 1,2 milliard d’euros à l’Ukraine.

Lors de la visioconférence, les ministres ont aussi porté beaucoup d’attention à l’Ukraine, selon le ministre lituanien des Affaires étrangères, l’UE doit soutenir l’Ukraine dans la lutte contre la pandémie du COVID-19 et ses conséquences socio-économiques, et maintenir son attention et son soutien constant aux réformes en Ukraine en se prononçant sur ses attentes concernant les orientations essentielles des réformes.

« La Russie poursuit son agression, par conséquent la pression de l’UE doit se renforcer, de même que les sanctions. Les sanctions doivent se poursuivre tant que l’intégrité territoriale et la souveraineté de l’Ukraine ne seront pas rétablies. Dans ce contexte, la réponse de l’UE en réaction à l’ouverture de la ligne de chemin de fer illégale de Kertch en Crimée reste importante », a déclaré le ministre L. Linkevičius.

Lors de la visioconférence, les ministres ont également discuté de la forte dégradation de la situation sécuritaire et humanitaire en Libye, où il y a de graves violations de l’embargo sur les armes, une augmentation de la menace d’une immigration illégale et un rôle destructeur de la Russie. Les deux parties du conflit poursuivent les actions militaires sans réagir aux diverses incitations, dont celles de l’UE, pour une trêve humanitaire face à la menace du Covid-19. La Lituanie soutient la nouvelle opération militaire de l’UE en mer Méditerranée IRINI, et elle étudie la possibilité d’y participer. Avec cette opération, l’UE a augmenté ses efforts pour garantir l’exécution de l’embargo de l’ONU sur les armes à destination de la Libye, contribuant ainsi au processus de paix dans le pays.

Recevoir la lettre d’information